Octobre Rose (témoignage des 1ère ASSP B)

Dans le cadre de la campagne d’ « Octobre Rose », mois voué au cancer du sein et à son dépistage, des élèves du Bac Pro ASSP (accompagnement, soins et services à la personne) se sont rendus à l’hôpital Victor Provo de Roubaix qui, pour l’occasion,  avait ouvert au public son service d’imagerie de la femme.

Sortie pédagogique à l’hôpital Victor Provo : « Unissons nos forces contre le cancer du sein !… Mesdames, faites-vous dépister… »

Le Vendredi 19 Octobre dernier nous avons visité le service d’imagerie de la femme lors de la journée Portes ouvertes à l’hôpital Victor Provo.

Nous y avons rencontré deux manipulatrices en imagerie et deux étudiants infirmiers en deuxième année, qui nous ont donné un certain nombre d’informations : le cancer du sein apparaît généralement après 45 ans, il n’est dans la plupart des cas pas mortel s’il est détecté à temps et bien traité.

Pour ce qui est du service en lui-même, nous avons appris que le dépistage est proposé à partir de 50 ans par la Sécurité sociale, le montant de 50 euros de cette consultation étant intégralement remboursé. L’appareil fonctionne grâce à des rayons lasers, il y a deux capteurs de plans. Les rayons X sont utilisés à faible dose, le traitement informatisé des images est obtenu grâce au système numérique. Le personnel est constitué de trois médecins et dix manipulatrices en imagerie qui travaillent en équipe.

On nous a expliqué un certain nombre de choses relatives au cancer du sein : 5 à 10% des cas sont génétiques, une femme sur huit est touchée. Le nombre de cas a progressé légèrement mais régulièrement au cours des trois dernières décennies mais en revanche le taux de mortalité a continuellement diminué au cours de la même période grâce aux progrès réalisés en matière de dépistage, de diagnostic et de traitement…. Le surpoids, la ménopause et la consommation d’alcool sont des facteurs de risque…. A savoir : 1% des hommes sont touchés par cette maladie….

Le personnel rencontré lors de cette visite nous a fait prendre conscience de l’importance de l’auto-palpation conseillée dès l’âge de 20 ans, pour laquelle nous avons bénéficié d’une démonstration sur un mannequin de buste de femme sur lequel on nous a montré le geste à effectuer.

Les élèves de 1ère ASSPB