Le lycée Saint-Martin propose l’unique formation de Technicien en Appareillage Orthopédique de la région

Corriger une scoliose, réduire une fracture de vertèbres, poser une prothèse à une personne amputée d’une main, d’un bras ou d’une jambe… Pour permettre à leurs patients de retrouver une vie normale, les chirurgiens orthopédistes s’appuient sur des spécialistes aussi précieux qu’incontournables : les orthoprothésistes. Les formations à ce métier ne sont pas nombreuses. Il faut se rendre à Paris pour trouver la plus proche. Mais à partir de la rentrée de septembre, le lycée Saint-Martin, à Roubaix, en proposera une également.

Un bac pro puis un BTS

«  Cette formation se mettra en place en cohérence avec nos formations actuelles et futures (souci d’autrui, santé, handicap). C’est un point de départ dans un projet qui vise à amener nos élèves et étudiants à un niveau de qualification pertinent pour un emploi dans le domaine des prothèses et orthèses  », indique Sylvain David, responsable de la filière orthèses prothèses de l’établissement privé de la rue de Lille.

Le lycée Saint-Martin proposera donc de préparer le bac professionnel de technicien en appareillage orthopédique (TAO) avec deux spécialités possibles : la podo-orthèse et l’orthoprothèse. La première apprend à réaliser des prothèses du pied (lames en carbone, coques, pied en silicone…), la deuxième des prothèses de n’importe quel membre qu’elles soient partielles ou totales.

La formation permet aussi aux élèves de développer des compétences en gestion et en communication pour pouvoir, dans leur futur métier, être responsable d’un atelier de fabrication, chef d’équipe ou technicien qualifié. Une fois diplômé, on peut aussi bien travailler dans un hôpital ou un centre de rééducation que pour une ONG dans un pays en guerre. Ce bac pro se prépare en trois ans après la troisième. Les bacheliers peuvent ensuite poursuivre leur formation en BTS.

Le lycée Saint-Martin proposera de préparer le bac professionnel de technicien en appareillage orthopédique (TAO) avec deux spécialités possibles : la podo-orthèse et l’orthoprothèse.